Vous avez déjà cousu un modèle avec une idée bien précise, mais qui finalement a pris une tout autre tournure ? Eh bien, c’est ce qu’il m’est arrivé avec Julio.

« La vie c’est comme une boîte de chocolat, on ne sait jamais sur quoi on va tomber »

Forest Gump

Ce pantalon de pyjama créé en collaboration par Lisa Gachet avec Princesse Tam Tam me faisait de l’œil depuis un moment déjà, mais le cap a été dur à passer. Pourquoi ? Tout simplement à cause de sa forme qui ne me semblait pas adaptée à ma morphologie.

first step : la matière

À la base, j’avais prévu de fabriquer Julio dans le crêpe qui m’a finalement servi pour ma combinaison Cavalcare. Il m’a donc fallu trouver un plan B. Je vous ai déjà parlé de mon copain Bruno, ce super vendeur de marchés chez qui je trouve des merveilles (si si j’vous jure, allez voir les articles de Vitamine et Ada). Eh bien,sur son stand j’ai déniché un crêpe de polyester très souple et un peu épais malgré tout. À 1 € le mètre pourquoi se priver ? Avec ce tissu, c’était décidé, j’allais enfin me lancer.

on coupe et on pique

Ce modèle compte peu de morceaux, alors la découpe est très rapide et autant vous dire que pour la fabrication c’est pareil. Je pense que j’ai terminé mon pantalon en quatre heures et des brouettes.

Bon, certes, j’ai décidé de zapper les poches dans l’idée d’avoir moins de volume au niveau des hanches ce qui réduit un peu le temps de travail. Mais à cause de ça j’ai eu un petit coup de flip en me rendant compte qu’il allait me manquer quelques centimètres de tissu au niveau du devant. Note à moi-même : toujours vérifier que ça n’impacte pas la dimension quand je décide d’enlever une partie clé d’un vêtement… Que voulez-vous, c’est mon côté bélier qui fait des siennes parfois.

Alors si vous décidez de faire comme moi et de supprimer les poches de Julio pensez au fait que celles-ci dépassent de quelques centimètres sur le devant donc rajoutez bien cette valeur à votre morceau devant.

un pyjama ? ou ça ?

Dès que j’ai essayé Julio, j’ai su. Entre le modèle, les jolies finitions et la matière qui font hyper qualitatifs, je n’avais plus envie de l’utiliser en pyjama, mais de l’intégrer à mon dressing quotidien. En plus de ça, il est un peu trop serré au niveau du genou et comme le tissu n’est pas stretch il est assez incompatible avec ma position dodo qui ressemble à une acrobatie de natation synchronisée (sur le ventre avec la jambe plié en direction de mon oreiller formant un doux triangle qui ne fait peut-être pas du bien à mon dos je vous l’accorde). Alors, vous approuvez mon choix ?

Petit +

  • rapide rapide rapide
  • la ceinture à plis c’est le summum de la classe
  • se transforme facilement en habit de ville
  • la vidéo explicative est très claire (pas de surprise à ce niveau-là avec Make My Lemonade)

Petit —

  • je n’en vois pas. Lancez-vous !

Conseil

  • si vous enlevez les poches n’oubliez pas de rajouter le dépassement sur la partie devant
  • si vous voulez faire un pyjama confort utilisez une matière avec un peu de stretch ou alors vérifiez avec une toile le volume du pantalon (pour ma part, j’élargirais un peu la cuisse et le genou pour le prochain)

Patronage : Julio Make My Lemonade

Tissu : Crêpe polyester acheté au marché de Vénissieux chez Bruno

Biais : ma petite mercerie (j’ai cousu deux morceaux de biais ensemble pour le garder large)

L’adresse du super appartement : Aux logis du lac – 73470 Novalaise