Vous avez peut-être déjà entendu parler du Miracle Morning créé par le coach et écrivain Hal Elrod. La méthode consiste à se lever au moins 1 h avant son réveil habituel pour prendre le temps de réaliser des choses pour soi. Hal Elrod a mis en place une routine de développement personnel axé sur la respiration, la méditation et le sport. Mais il est clair que quand on a une heure en plus par jour on a la vie devant nous et on peut faire ce que l’on veut.

Livre Miracle Morning

comment et quand est-ce que je débute ma journée

Je me lève entre 5 h et 5 h 30. Je file d’abord dans la salle de bain pour me nettoyer le visage et quelques minutes plus tard commence la seule routine que j’essaye de tenir chaque jour : mes quinze minutes de yoga. Hal Elrod explique que faire des tâches sans réfléchir réveille le corps (ex : se brosser les dents). Pour moi, c’est ce que représente le yoga chaque matin. Je connais mon enchaînement de salutation au soleil par cœur alors je n’ai pas besoin de réfléchir, juste de profiter de l’instant présent.Donc oui, parfois je casse cette routine, car ce n’est pas facile de tenir le rythme. Certains jours, je me lève un peu plus tard par exemple quand j’ai une flémingite aiguë qui m’empêche par tous les moyens d’effectuer la position du cobra. Mais l’essentiel, c’est qu’en règle général on y arrive non ? Et comme Make My Lemonade le dit parfois « done is better than perfect » (mieux vaut fait que parfait)

et ensuite, c’est quoi le truc qui fait que chaque matin j’arrive à me lever ?

À cette question, la réponse est très simple et tient en quatre jolies lettres : BLOG. Eh oui, le blog c’est du boulot. Entre la fabrication des pièces coutures, l’écriture des articles, la mise en page et tout le contenu Instagram je suis facile sur du 20 h/semaine en moyenne. Du coup, j’y passe environ 1 h 30 à 1 h 45 chaque matin. C’est un vrai plaisir d’alimenter ce joli blog et cela me donne la satisfaction d’avoir réalisé quelque chose pour moi avant d’aller au travail. Je vous conseille vivement de trouver une activité, un but assez fort qui vous permette de vous réveiller plus tôt parce que c’est vraiment agréable de se dire en se levant « whouu j’ai la vie devant moi » et c’est encore plus cool d’aller travailler en se disant « c’est dingue j’ai déjà fait tellement de choses »

la pensée du soir plus importante que tout le reste

Le miracle morning peut ressembler à une routine (même si elle change un peu chaque jour cela n’empêche que je me lève tous les matins plus tôt) et une routine c’est dur à mettre en place. Il faut de la persévérance, de la motivation et aussi beaucoup de courage pour ne pas appuyer sur le bouton repeat de la sonnerie du réveil.

Tout est de prime abord difficile avant d’être simple. Hal Elrod

J’ai appris une chose très importante dans le livre du Miracle Morning c’est que notre pensée du matin est souvent la même que celle que l’on a eue avant de s’endormir. Par exemple si on va se coucher en se disant « Olala je suis trop fatigué » il est fort probable que l’on se réveillera fatigué. Du coup, pour palier à ça, le soir avant d’aller au lit je prends mon bullet journal et je liste les différentes choses à faire le lendemain. Comme ça je vais me coucher en pensant à ça et au plaisir que cela me procurera. Ce qui revient à me dire la phrase « Ah j’ai hâte de me lever demain ».

mais t’es pas fatigué dans la journée ?

Alors certaines fois oui. Mais ce n’est pas parce que je me lève à 5 h mais plutôt parce que je me couche à 23 h ou plus. Et puis cela dépend aussi d’autres choses. De ce que je fais au travail par exemple. Si je me sens motivé ou pas par ce que j’entreprends. Petite astuce également livrée par Hal Elrod, la déshydratation crée un effet de fatigue. Alors quand je suis vraiment lessivé je bois de l’eau et souvent ça va mieux après.

le livre et moi

J’ai écouté le livre de Hal Elrod sur audible. Et je vous avoue que je partais sur beaucoup d’appréhension. Mes poils se sont hérissés un nombre de fois incalculable lorsque je l’entendais parler de médiocrité. Dans les premières pages du livre, cela s’avère être son mot favori (peux être a-t-il simplement été mal traduit ?). En grande partisante du « chacun fait ce qu’il veut de sa vie » j’ai eu au début beaucoup de difficulté à gratter sous cette couche de jugement pour voir la pépite qui pouvait se cacher derrière. Heureusement, cette phase n’a pas duré très longtemps et j’ai appris énormément de choses dans la suite du livre. Mais je vous conseille vivement de le lire et de mettre en place le Miracle Morning qui pourrait vous convenir. Alors vous voulez sauter le pas ?