Cela fait plusieurs années que j’essaye de fabriquer ma propre lingerie. J’ai débuté  avec ma culotte Simone puis j’ai tenté quelques expériences avec des brassières. Récemment, j’ai aussi réalisé mes culottes de règles qui je dois l’admettre, ne sont pas les meilleures que j’aurais pu faire. La lingerie est un art précis qui nécessite les bonnes fournitures et celles-ci sont plutôt dures à trouver. Il faut majoritairement les commander sur internet.Et je vous l’avoue, je ne suis pas friande des achats sur le Net. J’aime toucher les matières, sentir la tension des élastiques, voir la qualité du métal des anneaux de réglages. Du coup, je laisse souvent traîner mes projets de lingerie dans un coin par manque de motivation.

Mais le confinement peut faire des merveilles. Et le week-end dernier, j’ai eu envie de me lancer dans la réalisation d’un ensemble de lingerie. C’était décidé, je ferais avec les moyens du bord et si besoin Mondial tissu serait mon ami.

le modèle

Pour le bas, j’ai simplement recopié sur papier une ancienne culotte à moi. Testée pour la fabrication de mes culottes de règles, cette solution me convenait très bien, car je n’avais pas envie d’aller vers l’inconnu pour cette réalisation.Et figurez-vous, je n’ai pas choisi la même facilité pour le haut. C’est en surfant sur internet que je suis tombé sur la bralette de Mioo qui a piquée ma curiosité. Ni une ni deux, je me suis retrouvée sur le site polonais de Klaudia Prusinska. D’abord, j’ai été effrayée, mais en voyant la photo du modèle je n’ai eu qu’une seule envie : plongez dans l’aventure les yeux fermés.

tissu et fournitures

Si vous êtes vous-même couturière, il doit vous sembler normal d’avoir un stock de tissu prenant le quart de votre chambre. Il m’a donc été facile de trouver mon bonheur chez moi et j’ai jeté mon dévolu sur un jersey imprimé fleuri qui attendait depuis déjà plusieurs années. Pour les fournitures, ça a été un peu plus complexe. Dans ma mercerie personnelle, j’avais un joli élastique de bordure que je pouvais aussi utiliser pour les bretelles, mais certainement pas pour le bas de la bralette. Et cerise sur le gâteau, je n’arrivais pas à retrouver la mousse dont je me servais pour fabriquer mes coques dans mes précédentes brassières.

Ni une ni deux j’ai filé à Mondial tissu acheter les fournitures manquantes et après un long moment passé au rayon élastique me voilà rentré prête à fabriquer mon joli ensemble.

surprise polonaise

Bien sûr, je vais m’attarder sur la fabrication de la bralette qui a été une première pour moi. Après avoir téléchargé le patron de Klaudia Prusinska (qui existe en version anglaise, rassurez-vous), je me suis rendu compte que les tailles ne correspondaient pas. La taille 1 se trouvait être la plus grande et la 6 était la plus petite.

Mais je ne me suis pas découragé pas pour autant, et selon le tableau de mesure je devais couper une taille 4 alors c’est ce que j’ai fait (j’ai compté en partant de l’intérieur vers l’extérieur). Seulement, voilà, j’ai dû surestimer la dimension de mes seins parce que j’ai énormément réduit ma couture de bonnet jusqu’à tomber sur une taille 2. Donc si vous souhaitez vous lancer dans cette magnifique bralette je vous conseille de poser la coque sur votre sein pour vérifier qu’elle n’est pas trop grande.

le résultat est fabuleux

Aujourd’hui, je ne vous montrerais pas mon body, mais je peux vous assurer que cet ensemble me va parfaitement. Et en plus d’être magnifique, j’ai mis peu de temps à le réaliser. En totalité j’ai dû passer moins de 4 h. Alors je vous conseille vraiment de vous lancer, car c’est très gratifiant d’ajouter un nouveau vêtement cousu main que l’on n’achètera pas dans un commerce qui pollue (Vinted c’est bien, mais pour les culottes c’est un peu beurk).

Petit +

  • très simple à réaliser
  • une chute de tissu est suffisant
  • c’est hyper gratifiant

Petit-

  • Besoin de fournitures spécifiques à la lingerie
  • Avec une surjeteuse, c’est mieux

Conseil :

J’ai un tour de poitrine de 87 cm, seulement j’ai un petit bonnet ce qui explique sûrement pourquoi la taille 4 ne me convenait pas. Mais il vaut mieux que vous fabriquiez une bralette trop grande et que vous repreniez votre couture ensuite comme je l’ai fait.

Patronage : Bralette patron gratuit de chez Klaudia Prusinska

Tissu : jersey coton fleuris Mondial tissu

Élastique guipure bordure : Ali express

Mousse doublure : ouate légère Mondial tissu

Elastique bas bralette : Elastique souple 25mm Mondial tissu