Le choix du patron

Avant je travaillais souvent avec des patrons de magazines et j’avais l’impression de coudre des modèles sans réelle personnalité. Ils sont tellement nombreux qu’aucun d’entre eux ne racontent de belles histoires, celles qui font qu’on a vraiment envie de s’y mettre. Du coup, j’ai appuyé sur le bouton pause. Une coupure qui a bien duré un an ou deux. Mais récemment, j’ai redécouvert le monde de la couture grâce aux patronages indépendants. Et en parcourant une multitude de marques, j’ai trouvé Ikatee qui propose des modèles bébés et enfants modernes et tendance. Ça tombait bien, je voulais offrir un cadeau à mon filleul de un an et demi et j’ai découvert cette fameuse salopette enfant ❤︎. Boston ! Oh miracle. J’y ai vu le plaisir de fabriquer une petite pièce toute mignonne, le budget aussi (il faut bien se l’avouer, il faut moins de tissu pour un modèle enfant) et la possibilité d’ajouter des détails pour créer un vêtement vraiment unique.

Modèle Boston d'Ikatee

Le commencement

J’ai donc pris mon courage à deux mains pour imprimer le patronnage et assembler toutes les pages (attention à vérifier le petit carré dimensionnel). Ce qu’il y a de bien aussi avec les modèles enfants c’est qu’on utilise moins de feuilles et que le puzzle est plus vite assemblé.

Après un passage à la coupe je me lance dans mon projet avec un sergé jaune curry et un coton imprimé bleu et crème pour les détails. Choisissez le tissu principal avec un peu d’élasthanne pour le confort. Youpi, rien qu’au choix des tissus je l’aime déjà.

La sauce maison

Lorsque j’ai commencé ce projet, je savais déjà que je voulais ajouter ma touche personnelle. J’ai alors décidé de hacker un peu le patronnage en l’agrémentant d’un petit revers sur les poches dos et de laisser dépasser légèrement du coton sur les poches devant. J’ai aussi remplacé l’ourlet simple du bas par un revers rajouté (sur ce coup-là, je l’avoue, j’ai fait un petit peu du bricolage).

Revers de la salopette
Détails des poches et côté

En règle générale, j’ai trouvé ce modèle plutôt simple à réaliser, car les explications fournies sont claires.
J’ai eu des difficultés à comprendre la partie des sous pattes côtés. J’ai fait un peu comme je le sentais en pensant que je me trompais, mais finalement en regardant mieux la photo je me rends compte que mon nez marche plutôt bien. En tout cas, c’est une pièce qui nécessite quand même de bonnes bases de couture. Mais le livret de montage aide vraiment et si on le suit à la lettre tout se passe bien.

Le final

Après un premier essai sur mon petit bout’chou au printemps j’ai dû lui reprendre le bas. Il n’avait pas encore deux ans, mais au moins 8 cm en trop (il a les jambes un peu courtes mon petit chaton). L’été est passé (on ne met pas trop de salopettes à cette période de l’année) et du coup je lui ai offert il y a quelques jours. J’avais prévu le coup et à la place de réduire de 8 cm j’ai enlevé seulement 5 cm. Mon dieu, j’ai quand même eu peur qu’il ait trop grandi et qu’il aille aux fraises. Mais au final il est toujours un peu court sur patte et elle lui va plutôt bien.

Dos de la salopette complète
Dos de la salopette complète

Pour l’occasion, on lui a installé un petit coin avec voiture et outils en plastique pour qu’il joue à Bob le bricoleur.

Bob le bricoleur

J’étais vraiment trop heureuse de voir le résultat et de constater qu’il s’amusait beaucoup à mettre ses petits outils dans sa poche.

La poche devant de la salopette
La pause du bricoleur
Dos de la salopette

Petit + :

  • La personnalité de la marque
  • Le livret de montage
  • Le choix de la taille à imprimer – Tu colles, tu découpes et tu t’y mets. Pas besoin de reporter ton patron sur papier
  • Les valeurs de couture comprises

Petit – :

  • Le passage de la fabrication des sous pattes côtés qui manque de précision

Patronnage : Boston- Ikatee

Tissu : Mondial tissu

Fournitures : Mondial tissu