Halloween approche, et si vous êtes comme moi cette fête est sacrée. J’adore depuis des années, me déguiser pour cette occasion. Avec mon amoureux, on est un peu une sorte de référence chez nos amis. Quand on s’y met, on s’y met à fond. Décors, son, lumière et costumes, tout y passe. Je vais donc vous parler du meilleur costume que je me suis fait. Il y a quatre ans (c’est tellement loin déjà…), nous avions invité nos amis sur le thème « Disney de l’horreur ».

L’organisation

Nous avions dû commencer l’organisation au moins trois mois à l’avance. Chaque invitation avait été soigneusement envoyée à nos amis avec le thème choisi. Ils avaient donc le temps de se dégoter un super déguisement. Après quoi nous devions réfléchir au nôtre que j’allais créer de toute pièce. Verdict, je serais Alice la tueuse de lapins et mon amoureux serait le chapelier vraiment fou.

Alice version trash

La couture de nos costumes

Cela remonte à loin, mais j’ai utilisé quelques patrons de mes magazines Burda pour tout créer de A à Z. La seule chose que je n’ai pas faite est la chemise de monsieur qu’il a retrouvé dans son placard d’adolescent. Pour les matières et fournitures, je me souviens avoir tout trouvé un mercredi matin au marché près de chez mes parents. J’ai ensuite passé de bonnes soirées à élaborer mes créations. J’y ai pris un plaisir fou. Faire un déguisement c’est comme réaliser une œuvre d’art. On se représente quelque chose et on le reproduit grâce à la minutie de ses mains et à son imagination. Nous avons soigné chaque détail, chaque accessoire sur nos costumes. Pour preuve, le chapeau du chapelier fou était à la base un haut de forme bon marché et un gilet en cuir vert trouvé sur une brocante.

Alice, mon Alice

Mais aujourd’hui, je ne vais pas m’attarder sur le costume du chapelier fou, car je ne l’ai plus en ma possession. Il a fait fureur lorsque je l’ai mis en vente sur leboncoin (ce que je regrette un peu aujourd’hui je vous l’avoue).

Focalisons-nous donc sur Alice. Je la voulais morbide, mais en même temps enfantine. J’avais aussi envie de pouvoir reporter mon costume pour d’autres occasions. Du coup, j’ai choisi de plus respecter le dessin animé que de partir dans des histoires de tablier découpé ou robe brûlée. J’ai donc fabriqué une belle robe froncée à la taille dans un satin lourd qui donnerait du volume. J’ai ajouté un tablier que j’ai réalisé en sergé blanc dont je ne suis pas peu fière au vu du gros nœud qui se cache derrière et que j’adore.

Noeud du costume d'Alice

La peur du gâchis

Vous l’aurez peut-être compris, mais mon costume jusqu’à maintenant n’avait rien d’horrifique. J’ai donc pris mon courage à deux mains (oui parce qu’il en faut du courage pour saccager son travail) et je suis allé acheter du faux sang à la boutique de farce et attrape en priant très fort pour que ça parte au lavage ou à la javel. J’en ai versé un peu partout sur le tablier, sur mon nouveau collant blanc et bien sûr sur le cou de mon pauvre petit lapin en peluche que j’avais retrouvé dans le grenier. Ajouté à tout ça, un couteau en plastique et mon costume était fin prêt.

Du sang sur le tablier

L’antre du chapelier

La soirée approchait et il nous restait la partie décoration. Dans nos têtes, c’était majestueux, nous voulions que la pièce à vivre ressemble à une forêt sombre agrémentée d’accessoires loufoque en tout genre. Bien sûr, notre petit budget étudiant ne nous a pas permis d’atteindre l’excellence, mais nous avons quand même réussi à créer l’ambiance que nous voulions. Armée de patience, j’avais arpenté les rues du quartier de mon amoureux pour ramasser les feuilles mortes pendant plusieurs heures.

Ma belle — maman avait même pris du temps pour nous aider à dessiner la porte d’Alice aux pays des merveilles. On avait mis une balle en mousse en guise de poignée. On ne manque pas d’imagination chez les Fayoux.

La porte d'Alice aux pays des merveilles

Retour dans le passé

Maintenant que je vous ai raconté tout ça, n’avez-vous pas envie de revenir dans le passé avec moi ? Cette année, c’est la première fois où nous sommes à la maison et que nous ne fêtons pas Halloween. Pour marquer quand même le coup j’ai voulu ressortir mon plus beau costume et le mettre en scène pour l’occasion. Vous en pensez quoi ?

Le pays des merveilles
Alice au pays des merveilles
Noeud du costume d'Alice
Le sourire d'Alice
La pause thé d'Alice