En septembre l’automne arrive, les couleurs changent, les pique-niques et les ballades du soir se font plus rares. Chiara est la parfaite robe de transition. Je l’ai réalisée dans un joli coton fleuri acheté chez les coupons de Saint Pierre. Hyper féminine, elle se porte aussi bien de manière un peu rock avec un beau perfecto (prochaine étape mon propre Mona ?) et des rangers. J’ai adoré la revêtir lors de mon premier passage devant l’objectif. Mais elle m’a donné un peu de fil à retordre dans la fabrication. Enfin pas réellement dans la phase couture, mais plutôt à cause de mon côté perfectionniste.

Mamma mia ! les retouches

J’ai tout d’abord débuté par le haut que j’ai coupé et réalisé en T.38/40. Et là, ça a été un peu le drame. L’encolure était bien trop large et j’ai commencé à épingler tous les endroits que j’aimerais améliorer. Je me suis retrouvé avec une pince à l’encolure au milieu devant et deux pinces à l’encolure milieu dos d’environ 3 cm chacune.

Du coup, je me suis mise en tête de modifier le patronage. Après avoir fait toutes les transformations et fait ma toile d’essai dans un tissu lambda, je recoupe mon haut et recommence tout. Je prends mon temps et travaille avec minutie, car le coton ne supporte pas bien l’embut et fronce à chaque mauvais pli ou engagement sous la machine. Mais après une belle dose de persévérance et de patience, j’arrive enfin au résultat souhaité.

Détails du devant de Chiara

Vient ensuite l’étape de la fermeture de la robe. Cela faisait des années que je n’avais pas posé de zip invisible. Autant vous dire que j’avais les gouttes sur le front lorsque je m’y suis mise. Et au final, pas de soucis, c’est passé comme une lettre à la poste. À croire que c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas. Petite précision pour vous. J’ai utilisé un zip très grand que j’ai raccourci (un zip de 60 cm pour une ouverture de 40 cm). J’ai coupé mon zip à environ 2 cm de ma fin de piqûre et j’ai ajouté une petite extrémité toute mimi.

La finition intérieure du zip milieu dos

Le verdict

En fin de compte, je pense que j’y ai passé une bonne vingtaine d’heures sur cette robe, mais ça en valait la peine. Si vous avez une poitrine menue comme moi je vous conseille de prendre carrément une taille en dessous de la vôtre ou alors de recopier la taille en dessous au niveau de l’encolure et de venir récupérer la ligne de votre taille habituelle sur le côté. Si vous êtes fortiche en modélisme (ou que vous avez un bac +5 en bidouille) vous pouvez aussi faire comme moi et modifier votre patron sur mesure.

Ce qui me plaît chez Chiara c’est sa facilité à être portée. Je me sens tellement bien dedans et les petites fleurs donnent un côté estival que j’adore. Je ne l’ai pas encore mise à d’autres saisons, mais je peux déjà vous dire qu’elle va hyper bien avec mon perfecto que je mets en Automne et au Printemps. Et je l’imagine aussi très bien avec une jolie paire d’escarpins pour un mariage en juin. Alors vous avez envie de vous y mettre ?

Robe Chiara de dos
Robe Chiara pour un pique-nique d'Automne
Robe Chiara avec un perfecto
Robe Chiara rock avec des rangers
Le coin pique-nique

Petit +

  • Le modèle est simple à coudre
  • C’est un intemporel
  • Facile à porter

Petit –

  •  L’encolure trop échancrée
  • Beaucoup de retouches à faire sur mon patronage
  • Les pinces un peu trop basses (j’ai peut-être les nénés hauts, allez savoir)

Patronage : Wear Lemonade — Robe Chiara

Tissu : Les coupons de Saint Pierre

Zip : Mondial tissu