Il y a plusieurs mois, j’ai senti que je perdais pied. Que je passais à côté de beaucoup de choses à force de vouloir trop faire. J’étais constamment en train de réfléchir à ma vie, au blog, à l’organisation de mon mariage. C’était devenu un peu trop intense et j’ai eu envie de ralentir la cadence. Pendant les vacances de Noël, j’ai pris le temps de reposer mon corps et mon esprit. J’ai ressenti une sérénité qui m’avait profondément manqué. Du coup, j’ai décidé d’appliquer quelques principes pour cette année 2020.

j’organise sans pression

Qui dit ralentir le rythme ne veut pas dire ne rien faire. J’ai quand même énormément de projets qui arrivent cette année. Dont le mariage qui a lieu dans à peine 3 mois. Pour cette occasion, j’ai listé ce dont j’avais vraiment envie et besoin de faire. Et pour le reste, j’ai choisi d’acheter pour me délester d’une charge mentale trop présente.

je réintègre des activités paisibles

Pendant mes vacances de Noël, je me suis passionnée pour les puzzles en amoureux. J’ai adoré prendre mon temps sur quelque chose qui ne nécessite pas beaucoup de matière grise, mais seulement énormément de patience. Et faire ça en duo c’est encore plus agréable.

J’ai aussi repris la lecture de manière intensive. Dès que je peux, je me glisse sur mon canapé avec un plaid et une tisane pour dévorer des romans ou livres éducatifs en tout genre. J’avoue que cette activité est celle que je préfère. Parfois, j’arrive à me lever plus tôt rien que pour profiter d’une demi-heure de lecture.

je relativise et je fais confiance à la vie

Quand on tourne des millions de questions dans sa tête au bout d’un moment ça finit par être épuisant. Alors je mets de l’eau dans mon vin en étant moins rigide sur le ménage, en réfléchissant moins avant de prendre une décision, en ne me mettant pas la pression sur mes projets professionnels. Pour faire court, je choisis de prendre mon temps.

et le blog dans tout ça ?

Eh bien, pour le blog c’est la même chose. J’aime énormément partager avec vous, mais ces derniers temps j’ai du mal à écrire et je suis partisane du : « si l’on n’a rien d’intéressant à dire mieux vaut se taire ». J’ai donc décidé de ralentir aussi le rythme à ce niveau-là, mais ne vous inquiétez pas, je continuerais de poster des articles de temps en temps. Seulement, je m’accorde le droit d’être irrégulière le temps de mon hibernation.

Et vous, ça vous arrive d’avoir des coups de mou, des envies de ralentir la cadence, une flemme monumentale, un manque d’énergie créatrice ?