J’ai encore craqué pour un modèle de créatrice chez Wissew. Cette fois, je vous parle de la toute petite et si mignonne Camélia conçue par Florence Frenandez. Parmi tous les vêtements que je peux coudre, ceux pour enfants sont mes préférés. Ils utilisent peu de matière, ils sont très rapides à réaliser et surtout on peut faire des folies dans le choix des tissus.

la préparation

Pour le petit camélia, j’ai utilisé deux tissus différents. Le premier étant une sorte de crêpe que je voulais doubler entièrement avec un coton pour plus de confort. J’ai donc fait les fonds de tiroir et j’ai dégoté un joli reste de popeline bleue avec des motifs de corail.

j’aurais dû mieux regarder le fichier avant d’appuyer sur le bouton

Ni une ni deux, j’ai imprimé la totalité du patron. Mais sachez que le bas est fait avec deux gros rectangles. Et je ne sais pas vous, mais moi je n’aime pas trop scotcher des rectangles. En plus de ça, Florence donne les dimensions donc on peut très bien les redessiner sur papier. Je vous conseille alors d’imprimer seulement les pages 1,2, 3,4, 8 et 12.

en avant toute ! on fabrique.

En quelques coups de ciseau, Camélia était coupée. Avec si peu de morceaux je me suis dit que ma robe serait réalisée en un rien de temps. Mais c’était avant que j’ouvre le livret d’instructions. En règle générale, je fais confiance à mon instinct, mais là je ne comprenais pas trop le patron qui ne coïncidait pas au niveau des coutures de côtés.

J’ai commencé par lire le livret entièrement pour bien m’imprégner du modèle. Mais honnêtement, je l’ai trouvé un peu brouillon. Les explications sont très légères et sont faites dans un sens assez étrange. Du coup, je suis revenu à mon premier amour, mon instinct.

pourquoi c’est si petit ?

Sur ce modèle, il y a plusieurs valeurs de couture différentes, mais je vous avoue que je ne sais toujours pas à combien j’étais censé assembler mes côtés. Florence a noté de faire des coutures anglaises pour ce montage-là. Pour ma part avec le micmac que j’ai fait sur cette petite robe, je me suis aperçue que je pouvais la faire en réversible. Donc j’ai d’abord piqué les côtés à 1,5 cm (correspond en moyenne à des coutures anglaises), mais quand j’ai retourné le tout et mesuré le tour de taille celui-ci était équivalent à du 6 mois.

pas de panique, on va y arriver

Pour atténuer le problème de la taille, j’ai réduit ma valeur de couture du côté. Le deuxième moyen d’agrandir ma robe était de revoir la longueur de l’élastique dos. J’ai donc rajouté quelques centimètres à celui-ci pour que mon tour de taille se rapproche des 50 cm standard pour du 3 ans. C’est à ce moment-là que j’ai compris le problème de mes coutures de côtés.

Vous vous souvenez ? Je vous ai expliqué que j’avais fabriqué la robe pour qu’elle soit réversible. Dans la version standard, un ourlet est prévu en haut du dos pour intégrer l’élastique. Sauf qu’avec ma variante j’ai fait un assemblage simple d’1cm puis créé un tunnel avec une piqûre pour passer l’élastique. Mon panneau dos c’est donc retrouvé sous la partie haute du dos au lieu d’arriver en dessous.

les catastrophes forgent l’expérience

Ce sont dans des situations délicates que l’on apprend le plus. S’il n’y avait pas de problèmes, il n’y aurait pas de solutions. Et même si elle est le reflet d’une multitude d’erreurs et d’incompréhension je trouve que cette petite robe est vraiment trop choupinette.

Le petit Camélia a été mon crash test de cette saison, mais grâce à elle j’ai appris énormément et rien que pour nourrir mon perfectionnisme (ou mon refus de l’échec) je retenterais l’aventure pour l’été prochain. Peut-être pour moi-même qui sait ? Car oui, le petit Camélia existe aussi en version femme.

Petit +

  • Modèle très mignon
  • Jolies fronces dans le dos grâce à l’élastique

Petit —

  • Livret difficile à suivre
  • Dimensions (aucune idée si ça vient vraiment du patron ou de mes magouilles de montages)

Conseils :

  • N’imprimez pas les pages des panneaux devant et dos
  • Modèle qui nécessite un deuxième test malgré sa simplicité apparente

Patronage : le petit camélia de Florence Fernandez trouvé chez Wissew

Tissu extérieur : crêpe vichy trouvé chez Emmaüs

Tissu intérieur : popeline légère bleu corail de chez Popeline et Linon