Cela faisait un bon moment que j’avais envie de tester cette pièce qui orne mon dressing depuis toute petite : le Jean. Cette fois, j’ai pris mon courage à deux mains et je me suis mise en quête du modèle et du tissu parfaits. J’ai longtemps hésité entre le jean Safran de chez Deer and Doe et le Ginger de Closet pattern. Le safran ayant des poches un peu atypiques j’ai basculé vers l’intemporalité de Ginger.

Ginger de chez Closet Pattern

le choix de la matière

Après avoir écumé l’internet mondial, j’avais le choix entre un jean très qualitatif de chez Atelier 27 et un autre un peu moins qualitatif de chez Tissu price. La différence entre les deux ? Le prix. Avec le premier, je revenais à un coût de matière d’environ 30 € et le second 20 €. L’écart n’est pas grand, mais pour un premier jean je visais le plus bas possible. Du coup, j’ai opté pour le coupon de Tissu price. Un choix qui a été lourd de conséquences pour la suite…

deux jours pour fabriquer un jean

J’avais tout préparé pour ce week-end couture. Mes machines étaient bien installées, enfilées et me voilà partie dans ma lancée. J’assemble, je repasse, je pique et je retourne. Tout avait bien commencé. À une allure folle je changeais mon fil d’aiguille toutes les quinze minutes pour surpiquer avec un cordonnet, afin de donner de la gueule à mon jean. Au bout de quelques heures, je me suis dit que j’allais peut-être essayer mon œuvre. Alors j’ai décidé d’assembler entrejambe et côtés avec de grands points pour me donner une idée. Et là, misère ! Ma jambe gauche vrillait complètement. J’ai tenté par tous les moyens de régler le problème, mais il s’avérait que cela venait de la coupe de la matière. Qui d’ailleurs déteignait fortement au vu de mes mains toutes bleues. Note à moi même, pour les premiers lavages : « lave-le avec d’autres jeans seulement ».

On respire et on recommence

Après être allé faire un tour dehors pour décompresser un peu, je décide de recouper un devant gauche (c’était le morceau qui posait problème). Heureusement que j’avais acheté un coupon plus long que conseillé, Heather Lou prévoyait 2,10 m et j’en ai pris 2,50 m. Du coup, j’ai passé une heure à découdre et recouper, mais au moins on repartait sur de bonnes bases.

une multitude de modifications pour un jean sur mesure

Je ne pourrais plus vous lister toutes les modifications que j’ai faites sur ce modèle. J’ai utilisé une Taille 42 que j’ai repris au niveau de ma fourche devant et dos. J’avais fait une toile au préalable pour vérifier, mais le tissu était bien moins épais que mon jean de chez Tissu Price. C’était donc quitte ou double. Mais après un sacré week-end comprenant au moins 15 h de couture j’y étais arrivé. Il est TER-MI-NÉ.

Il n’est pas parfait, mais plutôt bien pour un premier. Je retenterais l’aventure de Ginger, peux être en me prenant moins la tête et en coupant une Taille 40 au lieu de faire toutes les modifications que j’y ai apportées. Malgré mon problème de devant qui vrillait, j’aime assez bien la matière même si j’ai peur qu’elle se détende trop dans le temps, et à la vue de mes mains bleues je dirais qu’il est fort probable qu’elle déteigne pendant un certain temps. Alors vous en pensez quoi ? Ginger il les vaut ces 15 h de boulot ?

Mon jean Ginger
Mon jean Ginger
Mon jean Ginger
Mon jean Ginger

Petit +

  • intemporel de la garde-robe
  • un vrai jean qui taille assez bien (nécessite tout de même un 2e test de vérification dans une autre taille)
  • une explication de montage braguette d’enfer (avec ça vous ne pourrez plus jamais vous tromper dans vos braguettes)

Petit —

  • longueur trop courte

Conseil :

  • faire une toile d’essai dans une matière similaire à votre jean (poids et élasticité)
  • pour les surpiqûres j’ai utilisé du fil normal en canette pour utiliser moins de cordonnet (low cost)
  • soyez patientes

Patronage : Ginger Closet pattern

Tissu : Jean 280grs Tissu Price

Thermocollant (braguette, haut de poche et ceinture) : reste de thermocollant moyen

Cordonnet : Laser coloris 1246